Députée des Deux-Sèvres est mon seul mandat et je m’y consacre à plein temps.

J’aime profondément les Deux-Sèvres, où je suis installée depuis onze ans. Encore plus qu’à ses paysages, son économie locale, sa vie associative, je suis attachée à ses habitants. J’aime passionnément défendre les citoyens, relayer leurs colères comme leurs espérances. Me consacrer au service des autres est ce qui donne un sens à ma vie.

Les racines de mon engagement remontent à l’adolescence. J’ai commencé à militer à l’âge de 13 ans dans le cadre de la campagne « action école » de Médecins du Monde. Je me suis ensuite engagée dans tous les grands combats de la jeunesse pour le droit à l’éducation pour tous et pour une société plus fraternelle.

Mon seul diplôme est le baccalauréat. Pour le reste, je suis autodidacte : c’est « sur le tas » que j’ai appris toutes les compétences que je maîtrise aujourd’hui. Avant d’être députée, j’ai travaillé pendant près de dix ans sur les politiques de sécurité et de prévention de la délinquance.

J’ai accédé à des responsabilités politiques très jeune grâce à la parité. J’ai été élue pour la première fois à l’âge de 34 ans. Réélue au premier tour en 2012, je suis devenue Ministre de la République, en charge de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie.

Mais pour moi le pouvoir n’est pas une fin en soi, il n’est qu’un moyen pour agir pour changer les choses. Je n’ai jamais eu de fascination pour les dorures de la République. Au service de la République, j’ai mis toute mon énergie pour accomplir des réformes utiles pour réussir la transition écologique. J’ai résisté aux pressions des lobbies et à l’immobilisme de la technocratie, qui veut toujours que tout continue comme avant.

J’ai eu le courage, bien avant tout le monde, de dénoncer la politique d’austérité en refusant les coupes budgétaires appliquées à l’écologie. J’ai été limogée du gouvernement pour excès de franchise. Je ne le regrette pas.

Je dispose d’une solide expérience du fonctionnement de l’Assemblée nationale et des institutions. C’est ce qui m’a permis d’arracher des victoires parlementaires importantes, par exemple pour sauver les abeilles en interdisant les pesticides néonicotinoïdes.

Je veux mettre toute mon énergie au service des citoyens et participer pleinement à la nécessaire recomposition de la vie politique.

Mes valeurs fondamentales :

L'écoute

Elle est la base de tout en démocratie. Je fonde toutes mes prises de position sur l’échange avec les citoyens, l’attention à tous les problèmes, pour que les lois cessent d’être déconnectées des réalités.

Le travail

Je crois à la nécessité du travail et à l’épanouissement par le travail. Travailleuse acharnée, être députée ne donne à mes yeux aucun droit, seulement des devoirs. J’ai soif de connaissances que j’acquiers par le travail parce que j’ai l’humilité de dire que je ne sais pas tout, j’ai encore beaucoup à apprendre.

L'espérance

Depuis mes premiers engagements, l’espérance est le moteur de mon action. Pour moi, la politique doit d’abord porter une vision de long terme, un projet pour une société plus juste, en harmonie avec l’avenir de la planète.

La persévérance

Ne rien lâcher, jamais. Je vais jusqu’au bout des combats pour lesquels je m’engage, même si cela dérange, et quoi qu’il en coûte.

Le courage

J’ai préféré l’intérêt de mon pays à un poste de ministre. Je n’ai jamais cédé face aux pressions des lobbies. L’intérêt général de la Nation ne se confond pas avec les intérêts particuliers.  

L'exemplarité

J’ai toujours été à la pointe des combats pour le changement des pratiques politiques. J’ai appliqué le non-cumul des mandats avant que la loi ne le rende obligatoire. Je suis à la pointe de tous les combats pour la moralisation de la vie politique.

Partagez sur Facebook
Partagez sur Twitter

Me contacter

Tel. 05 49 07 30 16

delphine@delphinebatho2017.fr

Découvrez la biographie de Delphine Batho, Députée des Deux-Sèvres, ancienne Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, candidate aux élections législatives dans la 2ème circonscription des Deux-Sèvres regroupant les anciens cantons de Beauvoir-sur-Niort, Brioux-sur-Boutonne, Celles-sur-Belle, Chef-Boutonne, Frontenay-Rohan-Rohan, Lezay, La Mothe-Saint-Héray, Mauzé-sur-le-Mignon, Melle, Ménigoute, Parthenay, Saint-Maixent-l’École 1, Saint-Maixent-l’École 2, Sauzé-Vaussais, Thénezay ainsi que la Gâtine, le Haut-Val-de-Sèvre, le Mellois, la plaine et le Marais poitevin.